Accompagnement du burning out

L’accompagnement du burning out est indispensable pour prévenir le burn out.

Comment accompagner le burning out ?

Le burning out est un processus d’épuisement progressif. Il est souvent associé à une chute des performances et à divers autres symptômes de stress facultatifs. Il nécessite généralement un accompagnement. L’accompagnement du burning out peut être réalisé par un coach expert.

L’épuisement peut concerner toutes les dimensions : physiques, cognitivo-mnésiques, émotionnelle, motivationnelle et sociale. Les symptômes de stress liés au burning out peuvent toucher tous les systèmes d’organes : le cœur, le système gastro-intestinal, l’appareil locomoteur, etc.

Il existe souvent une phase annonciatrice ou initiale du burning out. Elle est caractérisée par des signes d’un excès d’engagement, sous forme par exemple d’hyperactivité et/ou de déni de ses propres besoins.

Il semblerait que le burning out soit favorisé par une interaction entre certains facteurs environnementaux et un déni de ses propres fragilités individuelles. Ces deux aspects sont certes flous, mais tout de même assez spécifiques. Autrement dits elles sont reconnaissables lors d’un diagnostic de burning out.

Les facteurs environnementaux ou les « difficultés de gestion de sa propre existence, de son caractère individuel » et de son corollaire « les difficultés de mettre en avant ses propres besoins et limites » doivent être mis en rapport avec l’évolution de notre société, à l’importance démesurée attribuée à la performance, à la réussite et au succès. (Voir « Le culte de la performance – Alain Ehrenberg » – « Le coût de l’excellence – Nicole Aubert et Vincent de Gaulejac »)

Le niveau actuel des exigences objectives sur le terrain, les facteurs de stress, en sont la parfaite illustration. Ces exigences sont le plus souvent liées à la place du travail, mais peuvent dans le fond relever de tous les domaines de performance, y compris les travaux du domicile. L’accompagnement de ces exigences donc l’accompagnement du burning out devient alors un acte de prévention pour faire face au burn out.

Il ne faut pour autant pas oublier que l’opposé provoque le même résultat : la mise à l’écart de l’équipe, de l’entreprise voire de la société provoque chez l’individu une torsion de ces exigences.

On peut alors voir apparaître d’autre formes de burning out appelés « Boring out ou Browning out ».

Des facteurs individuels prédisposant s’ajoutent à la pression extérieure et peuvent se reconnaître des attentes de soi excessives ou en constant challenge. Ces facteurs représentent un stimulant et un renforçant interne du stress. La conséquence peut être un stress intérieur intolérable dans le contexte des exigences objectives en terme de performance. Les renforçateurs du stress mènent au surmenage et sont responsables de la fragilité typique observée au cours du burning out.

L’importance de la perte de tolérance au stress que cela suppose dépend des facteurs de protection en présence : le réseau social et la résistance individuelle renforcée par la qualité de l’hygiène de vie de la personne et de son bien-être. (sommeil, alimentation, activités physiques etc.)

Voir nos accompagnements pour faire face à une situation d’épuisement profesionnel.