Coach : qu’est-ce qu’un coach ?

Définitions du coach : qu’est-ce qu’un coach ?

Coach : Cinq idées forces

1/ Un coach est un professionnel qui facilite l’acquisition par l’expérience d’aptitudes utiles pour l’avenir. Ce mentor (modèle, conseiller bienveillant) travaille sur des forces émergentes – humaines ou organisationnelles pour capter du sens et une nouvelle énergie, pour dessiner des visions et des plans, afin d’obtenir des résultats désirés.

2/ Coacher n’est ni « donner des conseils », ni « de la réparation ». C’est l’établissement d’une relation vitale sur une période donnée avec une personne à la recherche de clairvoyance et de savoir-faire utiles pour opérer des changements dans sa vie ou dans les systèmes humains qui l’entourent (organisation, personnel, couple, travail, famille etc.).

3/ Le changement permanent, dans l’univers post-moderne, coule directement de ses sources dans nos esprits et nos vies. L’intensité et les dimensions du changement vont croissant. Chacun doit apprendre à être responsable pour faire de bons choix dans n’importe quel contexte. Le coach aide la personne à réaliser cela.

4/ Les modèles linéaires de vie prévisible, de progression ou de carrières sont devenus caducs. Les coaches doivent prendre en considération que chaque adulte traverse des cycles, une succession de chapitres et de passages. Ces cycles se répètent sans cesse. Il faut travailler avec.

5/ La fonction ultime du coach est d’aider les individus et les organisations à fixer leurs buts, leurs visions et leurs plans pour le court terme. Trouver du sens, visualiser l’avenir, apprendre à développer des scénarios, planifier les étapes vers sa vision de l’avenir, tout en gardant ses objectifs à l’esprit : voilà les domaines du coaching.

Qu’est-ce qu’un coach?

Un coach est une personne qui facilite l’apprentissage par l’expérience pour acquérir des savoir-faire orientés vers l’avenir. Ce mentor travaille avec des forces émergentes humaines ou organisationnelles pour capter une nouvelle énergie, du sens, pour dessiner des visions et des plans neufs et pour générer les résultats désirés. Un coach est une personne entraînée et dévouée à guider les autres vers davantage de compétences, d’engagements et de confiance en eux.

Que peut faire un coach?

Un coach peut, par exemple, transférer la maîtrise de savoir d’un domaine professionnel vers un autre; guider ceux qui veulent être très performants à travers des scénarios émergents; défendre, critiquer et développer la culture d’entreprise; encourager et soutenir les autres sans utiliser de pouvoir et sans vouloir les « tenir »; faciliter le développement professionnel et de développement organisationnel. Il peut également guider une personne à travers ses changements de carrière, puisque chaque étudiant d’aujourd’hui doit s’attendre à occuper six à huit fonctions dans sa vie.

Pourquoi avons-nous besoin de coaches aujourd’hui?

On peut trouver au moins huit réponses à cette question :

1/ pour aider les adultes à gérer efficacement le changement, à y trouver des avantages; les coaches sont des agents positifs du changement. Ils y mettent de l’espoir, du sens et un optimisme raisonnable;

2/ pour fabriquer de la maîtrise; en apprenant aux personnes à compter sur eux-mêmes et à être déterminés; en leur apprenant à utiliser leur radar interne (pour trouver leur chemin) et leur gyroscope interne (pour garder leur équilibre);

3/ pour procurer une formation permanente en technologie; dans le sens le plus large, les coaches entraînent les personnes à apprendre en permanence et à affiner leur capacité à apprendre;

4/ pour faire émerger, mettre au jour, des valeurs de base et des engagements; les coaches sont là pour assister les personnes dans leur quête de sens;

5/ pour renouveler les systèmes humains; puisque les cadres moyens qui servaient de mentor dans les entreprises voient leur rôle diminuer, les coaches sont là pour susciter des mentors dans les organisations;

6/ pour parrainer les générations montantes (sceptiques, individualistes, cyniques ou désabusées) en démontrant les vertus de l’inclusion, du groupe et de l’identité;

7/ pour produire de la collaboration et du consensus; dans nos sociétés fragmentées les coaches sont là pour exercer une influence en direction des connexions entre humains, les alliances et des systèmes ouverts; ils sèment les germes de processus démocratiques et coopératifs chez les personnes en soulignant l’importance du « vivre ensemble », des valeurs de bases, de la gestion du conflit, du débat, de la participation de tous aux décisions;

8/ pour capter et valoriser l’esprit, le savoir-faire des collaborateurs les plus anciens; nous vivons des temps de gâchis humains et de retraite anticipée généralisée; les coaches remettent à l’oeuvre les capacités des anciens.

Comment devenir agent du changement ?

Le bon coach sait qu’on doit apprendre à être résistant et efficace dans un environnement en mutation permanente. En tant qu’agent du changement, il :

– remet en question le statu quo,

– se sent stimulé par l’inconnu,

– considère les choses sous un angle nouveau,

– prend des risques,

– est prêt à apprendre de ses erreurs,

– est mû par l’intégrité personnelle,

– inspire les autres pour qu’ils soient à leur meilleur niveau,

– est tourné vers le futur en étant raisonnablement optimiste,

– cherche des opportunités nouvelles dans les mutations,

– recherche des alliances utiles et des réseaux de coopération,

– répète ses scénarios en détail avant de prendre ses décisions,

– guide les personnes et les systèmes pour qu’ils se développent,

– imagine de nouvelles façons de voir les choses,

– présente des idées en les rendant convaincantes,

– combat les comportements qui étouffent l’énergie et l’espoir,

– éduque les personnes en phase de transition,

– facilite la formation, l’apprentissage et la consultation.

Que sont et que font les coaches?

Que sont alors ceux qu’on nomme des coaches ?

Ils doivent être des généralistes pour travailler avec des personnes de toutes sortes, sur toutes sortes de problèmes. Ils sont aussi des maîtres en changement qui s’engagent à promouvoir la performance externe quand il le faut et le renouveau ou la résistance interne quand c’est nécessaire. Ils doivent enfin être de bons communicateurs, savoir parler clair en toutes circonstances, raconter des histoires et utiliser des images, convaincre, animer des groupes si besoin est, dire non, créer du consensus gagnant-gagnant…

Ils travaillent avec les personnes ou des organisations dans leur globalité : ils tissent ensemble toute la variété des préoccupations des personnes pour produire un plan possédant vitalité et détermination.

Ils travaillent sur les valeurs fondamentales (d’eux-mêmes et) des personnes. C’est cela qui les guide: ce ne sont pas des « trouveurs de solutions », des « trouveurs de tendances » ou des « sondeurs d’opinion ».

Ils relient les stratégies de court terme aux plans à long terme. Les coaches ne sont pas des réparateurs minute; ils sont des catalyseurs qui font émerger les objectifs des individus et des organisations.

Ils recherchent l’équilibre et les justes proportions dans la vie (personnelles, familiales, professionnelles) des personnes qu’ils accompagnent. Ils doivent donc comprendre les divers rôles que l’adulte joue durant sa vie et savoir enseigner l’équilibre de ces rôles.

Ils travaillent sur des futurs réalisables; visionnaires, ils savent transformer les plans en construction de scénarios qui inventent l’avenir.

Ils restent disponibles pendant toute la durée du processus de coaching selon des modalités prévues, pour des réunions, de brefs échanges, écrits ou oraux. Et ils savent transformer toutes les données ainsi recueillies en informations utiles.

Les trois qualités d’un bon coach

Compétent émotionnellement

Il développe des relations de qualité, travaille dans la bienveillance, la confiance en soi, l’estime de soi, l’empathie, la valorisation des autres il sait imaginer et visualiser – gérer les conflits de manière juste et directe, exprimer ses sentiments naturellement, il recherche et entretient des amitiés mutuellement enrichissantes.

Affûté mentalement

Il a une autorité légitime, sait exprimer et recevoir des critiques, il réfléchit sur lui-même ; sait négocier, il connaît les aspects du mental.

(Des contrats utiles et précis) ; il sait distinguer l’essentiel de l’accessoire, observer et comprendre la conduite des autres et la sienne, donner du feed-back, et il sait conclure.

Tourné vers l’action

Il sait discerner les valeurs chez les autres et lui-même; il sait collaborer efficacement et jouer le jeu en équipe; il a un sens de la fête et du rite; il planifie et se sent responsable de ce qui se passe; il valorise et récompense les efforts des autres; il sait travailler dans la diversité et le multiculturel.

Voir également notre article : Qu’est-ce que le coaching ?