Coaching génératif : un éveil à soi-même

Coaching génératif : un éveil à soi-même

Coaching génératif : Extrait de « Le voyage du héros » de Robert Dilts et Stephen Dilligan

Un voyage à soi-même avec le coaching génératif

L’appel…

L’une des idées du coaching génératif est que toute vie a le potentiel de devenir le « Voyage d’un Héros »

Les questions qui caractérisent le Voyage du Héros sont les suivantes :

Comment vivre une vie pleine de sens ?

Quel est votre appel le plus profond ?

Comment pouvez-vous répondre à cet appel ?

Si vous ne découvrez pas cet appel, vous risquez de vous sentir malheureux, perdu, ou dans la confusion et de vous retrouver avec de sérieux problèmes – qu’il s’agisse de votre santé, de votre carrière ou de vos relations.

Le Voyage d’un Héros est comme un éveil, une ouverture à ce que la vie vous apporte et une réponse à son appel. Or cet appel ne va pas toujours de soi, sans quoi vous n’auriez pas besoin d’être un héros pour y répondre.

Le Voyage du Héros offre de grands bienfaits à celui qui s’y livre : il y découvre un sens à sa vie et la sensation d’être vivant. Mais ce Voyage comporte aussi un défi et un coût, car la lumière ne va pas sans les ténèbres – on peut même dire que plus vive est la lumière, plus sombres sont les ténèbres. Et celui qui veut vivre pleinement devra savoir évoluer dans l’obscurité comme dans la lumière.

Une autre façon d’aborder ce sujet consiste à mettre l’accent autant sur le don que sur la blessure. Aussi, le Voyage du Héros devra nous apprendre comment nous relier positivement à ces deux sources d’énergie : le don et la blessure. Et toutes deux exerceront continuellement une influence majeure tant sur vos relations intimes que sur votre vie professionnelle, votre santé et votre développement personnel.

Le voyage commence…

L’esprit s’éveille…

L’esprit s’éveille dans le monde. L’esprit s’éveille dans un système nerveux humain. L’esprit s’épanouit à travers le temps et l’espace au cours d’un Voyage du Héros. Chaque vie est un voyage du héros.

Les huit étapes du Voyage du Héros

De l’appel – et de son acceptation – au retour

1/ Entendre l’appel

2/ S’engager à suivre l’appel (surmonter le refus)

3/ Franchir le seuil (l’initiation)

4/ Trouver des guides

5/ Affronter et transformer des démons

6/ Développer un soi intérieur et de nouvelles ressources

7/ La transformation

8/ Retourner chez soi avec le don

Faire pénétrer tout cela « dans les muscles » avec le coaching génératif

Le Soi Génératif : de la conscience de soi somatique à la conscience de soi générative

Au cœur du Soi Génératif : cinq prémisses

1/ « L’ESPRIT S’EVEILLE…

2/ dans la CONSCIENCE HUMAINE

3/ durant le VOYAGE DU HEROS

4/ utilisant TROIS SYSTEMES DE PENSEE ou INTELLIGENCES

  • Somatique, cognitif et du champ
  • L’intégration des trois intelligences éveille le Soi Génératif

5/ opérant à TROIS NIVEAUX DE CONSCIENCE

  • Primitif (complétude inconsciente, champ sans conscience de soi)
  • Ego (séparation consciente, conscience sans champ)
  • Génératif (complétude différenciée consciente, partielle et entière simultanément)

Apprendre à être conscient de ce qui se passe en vous

Apprendre à être conscient de ce qui se passe en vous, en nous, est la clé de l’état génératif, cet apprentissage s’apparente beaucoup à un exercice de pleine conscience.

Il consiste à rester attentif, centré et disponible à ses ressentis, à soi et participe de garder son espace intérieur ouvert.

Coaching génératif et sponsorat

Bénir, guérir, transformer, éveiller

Le « sponsorat » consiste à entrer dans l’espace génératif et à être capable de contenir sûrement et habilement tout ce qui se trouve là, d’une façon qui permet l’émergence d’expériences et de réalités nouvelles, positives, comme celle que l’on utilise dans la métaphore du ciel qui contient les nuages, un exercice que l’on pratique notamment en sophrologie ou en méditation. Et dans cet environnement « contenant », la transformation devient possible.

Le principe consiste à dire que « si vous voulez transformer quelque chose, arrêtez d’abord d’essayer de le changer »

Intégrer « l’ombre »

Le grand défi du Voyage

Stephen Gilligan et Robert Dilts insistent, une fois encore, sur le fait que le don le plus important de la conscience humaine est peut-être la capacité à transformer la souffrance et le chagrin en bonheur et en complétude. La clé de ce processus est de commencer par le centrage.

Transformer le « bon choix » et le « mauvais choix » en complémentarités positives

Dragon, vagabond, sorcier, orphelins, guerrier…

Relever les défis de la vie, gérer les cycles de transition avec le « sponsorat »

L’une des tâches principales du sponsorat est d’éveiller une énergie qui n’est pas encore humaine à une conscience pleinement humaine.

Dans ce processus d’humanisation, ils distinguent deux parties de notre expérience : l’archétypale et le personnel. L’archétypale se réfère à un modèle ancestral qui s’est développé au cours de nombreuses générations ; il s’agit d’une structure profonde s’appliquant un défi particulier. Par exemple, nous devons tous relever le défi d’apprendre à aimer, d’apprendre à trouver la communion avec quelqu’un ou quelque chose au-delà de nous-mêmes. Tout être humain au cours de l’histoire y a été confronté.

Le défi de la personne individuelle est donc de se mettre en phase avec les modèles archétypaux qui sont actifs et de les humaniser en les exprimant d’une manière unique, celle qui correspond le mieux à cette personne. Si vous ne faites pas cela, vous allez ou bien vivre sans bénéficier de l’énergie et de la sagesse de l’intelligence générative ancestrale, ou bien vous allez vous laisser submerger et diriger par ses modèles et perdre en route votre moi individuel. Jung a appelé ça « l’inflation de l’archétype »

L’exercice implique le processus systémique de la PNL, concernant le tri, la syntaxe somatique et le concept des adjectifs caractérologiques, à quelques archétypes communs. On peut s’en servir pour aider à repérer et à gérer les cycles de transition qui composent nos vies. Il s’organise autour de l’archétype du dragon, qui représente quelque chose d’énorme, largement inconnu et potentiellement dangereux. Parmi les dragons qui jalonnent notre chemin de vie, on peut citer : la mort, l’adolescence, la vieillesse, la ménopause, le changement de parcours professionnel, la retraite, la perte, et autres transitions majeures de l’existence.

Ces archétypes ont été suggérés par Carole Pearson dans son livre, le héros intérieur : six archétypes régissent nos vies (1990).

L’un des processus essentiels qu’ils utilisent est appelé syntaxe somatique. Soma est le mot grec pour corps, il y a donc de l’esprit somatique. Syntaxe concerne le langage, mais non pas tant les mots que l’ordre du langage. La syntaxe somatique et donc ce qui nous permet d’identifier et d’explorer les modèles somatiques utilisés dans un processus, puis de voir comment leur ordre peut-être changé de différentes manières.

Toute créativité vient d’au-delà de l’esprit conscient

Le champ génératif : Vivre relié aux forces qui nous entourent et nous transcendent.

Cette pratique de connexion au champs consiste à identifier un contexte dans lequel vous avez été accablé, perdu ou assailli par un champ « d’ombres » (c’est-à-dire une situation dans laquelle vous vous êtes senti pris dans une énergie ou une vibration négative, quelques craintes, agression, tristesse, dépression, fatigue, etc.) et à le transformer en « lumière », cela s’apparente de très près à un processus alchimique. Une fois identifié, il s’agit de sortir de cette situation, de se centrer, de s’enraciner, devenant pleinement présent dans son corps. On entre dans le « vous » qui est maintenant entouré d’une « seconde peau » et on se sert de ses mains pour être sur de sentir la présence de la peau énergétique autour de soi.

La technique du coaching génératif permet d’imaginer la prochaine fois où vous serez dans cette situation, en étant à l’intérieur de votre seconde peau et de se sentir en sécurité.

L’une des façons d’évoluer vers le niveau génératif est l’émergence d’un soi témoin qui vous permet de vous détacher de votre soi performant. Le soi performant est celui qui émet des pensées, ressens des sentiments, exprime des comportements. Le soi témoin est capable de manifester ce que les bouddhistes appellent l’attention juste et métta. La pleine conscience, l’attention juste est une conscience non réactive de ce qui est présent ; metta est la bienveillance, la bonté qui touche et accompagne ce qui est présent.

Référence

« Le Voyage du Héros » : Robert Dilts et Stephen Gilligan