Coaching ou psychothérapie : différences ?

Coaching ou psychothérapie ?

Coaching et psychothérapie ont des points communs, mais sont surtout bien distincts.

Lors de ma formation de coach, on m’a clairement expliqué qu’il y avait une différence entre le coaching et la psychothérapie. « Le psychothérapeute travail sur le passé alors que le coach travaille sur le présent et le futur ». Les lignes semblaient donc assez simples et clairement définies. Mais avec l’expérience, je me suis aperçu que je ne pouvais pas faire l’économie de l’histoire de la personne, surtout en coaching de l’être. Alors coaching ou psychothérapie ?

De l’extérieur, dans les deux cas, que ce soit en coaching ou en psychothérapie, la personne parle, le professionnel écoute et tend le miroir pour faire progresser la personne dans sa réflexion. Mais à y regarder de plus près, les objectifs de la personne ne sont pas les mêmes. Les manières de travailler sont différentes. La relation entre le professionnel n’est pas de même nature, ainsi que les cadres de références méthodologiques.

Dans la pratique, les choses ne sont évidemment pas aussi simples. C’est notamment le cas lorsque j’accompagne des personnes en transition de vie ou lorsqu’elles souhaitent faire évoluer certains comportements et qu’elles sont confrontées à des résistances profondes liées au passé ou aux blessures de leur enfance.

Alors coaching ou psychothérapie ?

Une phrase de Kierkegaard résume ma façon de voir les choses aujourd’hui : «On ne peut comprendre la vie qu’en regardant en arrière, on ne peut la vivre qu’en regardant en avant.»

Les deux disciplines sont donc complémentaires et surtout, il ne s’agit pas de jouer à « l’apprenti sorcier » en sortant de ses limites de compétences. Appeler des ressources externes pour aider une personne qui veut évoluer fait partie, selon moi, de la pratique du coaching.

Après, faire appel à un coach qui comprend et est capable de faire le lien entre des difficultés actuelles liées au passé et clarifie le présent pour accompagner la personnne sereinement vers le futur permet d’avancer plus rapidement et évite de passer trop de temps en psychothérapie. Comprendre ses blessures est une chose, être capable de poser un acte pour avancer dans la vie en est une autre.

La frontière entre la psychothérapie et le coaching semble donc dépendre de trois critères fondamentaux :

1/ la précision de la demande de celui qui consulte par rapport au cadre fixé,

2/ la posture et l’expérience de celui qui est en face,

3/ le processus d’accompagnement au regard des questions de cadre et de champ.

En conclusion, le coaching travaille sur les objectifs tandis que la psychothérapie travaille sur la demande mais si l’on souhaite avancer dans la vie, il est bon d’être accompagné par un coach qui a travaillé sur lui, et connaît certains principes de base en psychothérapie pour vous faire avancer plus rapidement sur certains objectifs.

Voir notre approche complète sur les accompagnements proposés.