Naturopathie : Art de vivre et art de santé

Naturopathie : Art de vivre et art de santé

La naturopathie existe depuis les années 1970.

Elle est considérée comme un art de vivre et un art de santé. C’est une médecine naturelle qui se trouve au cœur et au quotidien de nombreuses personnes.

Considérée comme une médecine alternative mais surtout une médecine préventive, la naturopathie est avant tout une approche globale de la santé.

Cette approche porte un profond respect pour le vivant et la capacité de notre organisme à se maintenir en santé.

La naturopathie croit en un pouvoir que chacun possède : l’auto-guérison.

Art de vivre

Une médecine naturelle pour tous

L’approche de la naturopathie consiste en un rapport plus naturel avec sa propre santé.

Selon l’OMS, la naturopathie est la 3ème médecine traditionnelle mondiale après les médecines chinoises et ayurvédiques.

Le sénat américain a même reconnu la valeur de la médecine naturopathique en tant que « soin de santé sûr, efficace et abordable ».

Beauté

Définitions de la naturopathie

Vue par l’OMS : « La naturopathie est un ensemble de méthodes de soins visant à renforcer les défenses de l’organisme par des moyens considérés comme naturels et biologiques »

Vue par la FENA et l’OMNES : « La naturopathie, fondée sur le principe d’énergie vitale de l’organisme, rassemble les pratiques issues de la tradition occidentale et repose sur dix agents naturels de santé. Elle vise à préserver et optimiser la santé globale de l’individu, sa qualité de vie, ainsi qu’à permettre à l’organisme de s’auto-régénérer par des moyens naturels »

FENA : Fédération Française des Ecoles de Naturopathie

OMNES : Organisation de la Médecine Naturelle et de l’Education Sanitaire

En résumé, la naturopathie est une médecine non conventionnelle utilisant uniquement des moyens naturels pour promouvoir l’auto-régénération de l’organisme.

Energie

Pourquoi intégrer la naturopathie dans sa vie ?

Notre mode de vie actuel a généré de nouvelles maladies, les fameuses maladies dites de civilisation, affres de l’ère industrielle.

On en dénombre quatre catégories principales :

  • Les maladies cardio-vasculaires
  • Les maladies du métabolisme (diabète, obésité)
  • Les maladies auto-immunes et de l’immunité (hépatites, allergies)
  • Les maladies dégénératives (rhumatismes, cancers, affections neurologiques)

Ce constat est également celui que je fais lors de mes interventions auprès de Cap Santé Entreprise, un collectif dédié au soutien aux salariés atteints par des maladies chroniques.

J’expose chaque année, les conséquences dramatiques de cette situation à l’académie nationale de médecine et ne voit pas réellement de démarches préventives mises en œuvre au sein des organisations ou des entreprises, bien au contraire. Les maladies mentales (comme les formes de burn out) vont ainsi, selon certains experts, devenir la seconde maladie derrière le cancer d’ici 2025. Voir mon article à ce sujet : Santé mentale au travail.

Pour faire face à ces maladies et aux causes de ces maladies, la recherche scientifique tend de plus en plus vers le même point : « Il faut reprendre en main son hygiène de vie ».

Cela passe en priorité par l’alimentation, l’hygiène psycho-émotionnelle et l’activité physique.

Ce sont les trois agents naturels de santé que la naturopathie prône depuis bientôt un siècle. C’est aussi un retour à la nature, la nature guérisseuse de chacun.

Dans le quotidien, la naturopathie nous invite à nous reconnecter à nos propres besoins physiologiques. L’acteur de votre vie, c’est vous et vous seul ! Un principe d’autonomie qui me semble être la voie de l’adulte mature.

Naturopathie et autonomie

Aux origines de la naturopathie

La naturopathie est notre médecine traditionnelle occidentale. Ces racines communes se basent notamment sur la philosophie de « l’Homme total ». L’Homme existe sur plusieurs plans et ne fait qu’un avec la nature, régie par les mêmes lois.

Hippocrate, médecin et philosophe grec disait qu’en toute chose « il faut suivre la nature ».

« La voie de la nature » se dit justement « Nature’s path » en anglais, terme qui est à l’origine directe du mot naturopathie.

La naturopathie comme d’autres traditions est l’héritage d’une longue transmission des savoirs.

Aux États-Unis, ce sont les « hygiénistes » qui posent la première pierre. L’hygiénisme est aujourd’hui l’un des cinq grands piliers de la naturopathie.

En France, le Dr Jean-Paul Carton traitait ses patients exclusivement avec des méthodes naturelles, en 1905, à l’hôpital de la Pitié Salpetrière.

En Allemagne, c’est Louis Kuhne, « le père de la détox » aidé par les travaux de l’abbé Knepp, qui développe les bains dérivatifs.

Et en Russie, le Dr Alexandre Salmanoff posait les bases de la capillothérapie.

En 1935, c’est en France que les fondations de la naturopathie moderne sont posées par le biologiste Pierre-Valentin Marchesseau.

De ces travaux ressortent plusieurs idées ; notamment que le corps possède un fabuleux mécanisme d’auto-guérison qu’il faut stimuler.

Naturopathie et chemin

La force vitale et l’auto-guérison

C’est cette force vitale, présente en chacun de nous qui pourra restaurer les fonctions, et dans certains cas, vaincre naturellement les pathologies.

1935, c’est l’année où le Dr Marchesseau crée la première faculté libre de naturopathie française. On y retrouve ses idées principales, notamment que chacun est responsable de sa santé.

Pour le Dr Marchesseau, le naturopathe est avant tout un « éducateur de santé ». Il conseille le patient restant libre et responsable de son corps et de sa santé.

Plus récemment, plusieurs personnalités ont fait grandement avancer la naturopathie. Citons le Dr Seignalet qui a notamment validé le travail du Dr Kousmine sur les pathologies auto-immunes. (« L’alimentation ou la 3ème médecine »)

Naturopathie énergie

Euronature

Pour ma part, j’ai décidé de suivre la formation certifiante de Naturopathe à l’école Euronature.

Cette formation est très complémentaire à mon métier de coach de vie, coach en développement personnel et bien-être.