Processus d’individuation : cheminer vers Soi

Processus d’individuation : Le soi, processus d’évolution et schéma d’individuation

Pour Jung, l’individu est organisé en complexe contradictoires : la persona s’oppose à l’ombre, la singularité persona-ombre s’oppose à l’inconscient collectif…

Qu’est-ce que le processus d’individuation ?

Le moi est le centre de la persona et celle-ci n’est qu’un pôle du psychisme. Puisque l’individu est décentré, ne peut-il pas chercher son véritable centre ?

Jung répond par l’affirmatif en présentant le processus d’individuation. L’école jungienne compare cette métamorphose à la légende de la « Belle et la Bête ».

Si la Bête est A et son contraire, la Belle anti-A. Nous pouvons formuler que la structure A/anti-A n’est ni A, ni anti-A, mais C (SOI) : le mariage princier qui intègre en lui-même les contraires, les contenant sans être aucun des deux.

Processus d'individuation

Du point de vue dynamique : le mouvement est progressif puis régressif. (Image du bélier)

Processus d'individuation

La technique passe par l’étude des rêves et de l’imagination libre et active.

  • 1ère étape : rencontre de la persona

L’individu cesse de placer le centre de ses motivations dans la « reconnaissance sociale » et les systèmes conventionnels.

  • 2ème étape : rencontre avec l’ombre.

L’individu voit l’autre face négative qu’il s’était toujours refusé de voir. Il ne juge plus autrui. L’Homme a intégré en lui le côté négatif de l’admirable et le côté positif du blâmable.

  • 3ème étape : rencontre avec l’archétype sexuel.

Le dépassement de cet archétype engendre une créativité et une solitude, celle, en vérité, de l’être humain libéré. Il ne « tombe » plus amoureux. Il ne se confond pas dans l’autre.

  • 4ème étape : rencontre avec l’archétype lumière.

L’individu ne tombe pas dans la tentation de s’identifier au pouvoir transcendant. (de devenir un gourou, un maître)

  • 5ème étape : rencontre avec l’archétype « Selbst » ou Soi.

Toutes les structures de l’individu, sur le point de se dissocier, vont se réorganiser sous l’action d’une énergie venant de l’archétype cosmique. Cette réorganisation se fait en spirale autour d’un centre dont on se rapproche lentement : vers Soi-Même.

Cette expérience ne peut être décrite…

Ce point central situé entre les mondes intérieur et extérieur est le « Selbst ». Le moi personnel a atteint son but en se transformant en moi individué, le « Soi-Même » parle pour lui. Ce grand voyage du moi vers l’intérieur, sans abandonner l’extérieur est appelé « psychanabase ».

“Jung dit que nous ne sommes pas des Hommes mais des Humanoïdes”

Voir également notre article L’ombre, la persona et l’inconscient collectif ou notre article sur L’animus et l’anima.

Bibliographie :

  • Introduction à la lecture de C.G. JUNG. – Miguel Rojo Sierra. Georg éditeur
  • Introduction à la psychologie de JUNG. – Frieda Fordham. Edition Imago 1979
  • S’autoriser à cheminer vers Soi : Joëlle Macrez-Maurel – Editions Vega 2004